Rédiger un avis de décès

Après le décès d’une personne aimée, la tradition est de rédiger un avis de décès. En effet, il s’agit souvent de l’un des derniers hommages des proches au défunt, ce qui explique pourquoi le texte doit être écrit avec soin. Non seulement il fait part de l’annonce du décès au public, mais en plus, il est susceptible d’indiquer des informations quant à la cérémonie et aux obsèques en général. Date, heure, lieu d’inhumation, ou de crémation, un certain nombre d’indications peuvent être mises dans l’avis de décès. 

Bien qu’il s’agisse d’une étape incontournable, cela n’en est pas moins un exercice difficile, surtout en plein deuil. Pour vous aider, voici quelques conseils. 

Les informations importantes à communiquer sur l’avis de décès 

Publier un avis de décès peut s’avérer plus compliqué qu’il paraît. Effectivement, il faut pouvoir rédiger le texte approprié malgré le deuil et ne rien oublier des informations importantes concernant les obsèques. Traditionnellement, le texte ne doit contenir que l’annonce de décès, suivi des modalités de funérailles, et ce, à travers 3 étapes successives : 

  • la liste des proches qui annoncent le décès, suivi du nom et prénom du défunt ; 
  • la date de son décès, et potentiellement le lieu ; 
  • le jour, l’heure et le lieu de la cérémonie funéraire, ainsi que les autres modalités des obsèques (inhumation où crémation). 

La famille reste évidemment libre de préciser d’autres informations si elle le souhaite, comme les causes du décès, la nature de la cérémonie (familiale ou à huis clos), ainsi que la présence d’un livre de condoléances sur le lieu. 

Les règles de mise en page de l’avis de décès 

L’avis de décès est un texte qui doit être assez court, ne serait-ce que pour des raisons de publication. Il peut néanmoins être personnalisé, avec un motif, un dessin, ou même une citation qui rappelle le proche disparu. 

Comme nous l’avons vu plus haut, le premier paragraphe se compose des membres de la famille et des proches qui annoncent le décès (conjoint survivant, enfants, petits-enfants, etc.). Dans un second paragraphe vient ensuite le temps de l’annonce, grâce à une formule telle que « ont la tristesse de vous faire part » ou « sont attristé de vous informer », suivie des informations sur l’identité du défunt (nom, prénom, âge, et circonstances de départ). Enfin, dans un dernier paragraphe qui clôture l’avis de décès, il est important de regrouper tout ce qui concerne les obsèques et la cérémonie funéraire, afin de permettre aux personnes qui liront le texte d’aller rendre un dernier hommage si elles le souhaitent. 

Les journaux de publication d’avis de décès à Paris et en Île-de-France 

Pour publier un avis de décès à Paris ou en Île-de-France, de nombreux journaux peuvent être sollicités, à l’image des titres formés par Le Parisien ou La Gazette du Palais.  

À noter également que les pompes funèbres peuvent apporter leur aide sur ce créneau et faciliter cette démarche à la famille en s’en chargeant elles-mêmes. En effet, il n’est pas rare que les professionnels du funéraire proposent désormais la rédaction et la publication de l’avis de décès parmi leurs prestations.

(Crédit photo : iStock)

Nous vous conseillons également

Rédiger un avis de décès

Après le décès d’une personne aimée, la tradition est de rédiger un avis de décès. En effet, il s’agit souvent de l’un des derniers hommages des proches au défunt, ce qui explique pourquoi le texte doit être écrit avec soin. Non seulement il fait part de l’annonce du décès au public, mais en plus, il est susceptible d’indiquer des informations quant à la cérémonie et aux obsèques en général. Date, heure, lieu d’inhumation, ou de crémation, un certain nombre d’indications peuvent être mises dans l’avis de décès.