Comment choisir son cercueil ?

Vous souhaitez soulager vos proches lors de votre décès et vous avez décidé d’anticiper les démarches liées à vos obsèques grâce à un contrat de prévoyance obsèques. Inhumation, crémation, choix de la cérémonie de funérailles, etc., il faut penser à de nombreuses choses. 

Parmi celles-ci, vous devez également choisir votre cercueil, car même si vous envisagez la crémation, il faut savoir que l’achat d’un cercueil est obligatoire dans la loi funéraire.  

Ainsi, il existe donc différents modèles de cercueils à choisir au regard de son usage : modèle, matériaux, accessoires, taille, etc., sont autant d’éléments impactant le budget à prévoir. 

Voici toutes les informations à connaitre pour savoir comment choisir son cercueil. 

Choisir son cercueil en organisant ses obsèques de son vivant à Paris ou en Ile-de-France 

Anticiper ses obsèques et mettre en place l’organisation que vous souhaitez est une façon de s’assurer du respect de vos dernières volontés. Pour cela, il convient de souscrire un contrat de prévoyance obsèques auprès d’un service de pompes funèbres, qui propose systématiquement ce type de prestations. 

Pour trouver une agence de pompes funèbres à Paris ou en Ile-de-France, vous pouvez contacter la mairie de l’arrondissement concerné afin d’obtenir la liste des sociétés déclarées (leur déclaration est une obligation légale).  

Voici les plus grandes sociétés funéraires bien implantées à Paris et en Ile-de-France :  

  • les Pompes Funèbres Roc-Eclerc ; 
  • les Services Funéraires de la ville de Paris ; 
  • les Pompes Funèbres de France.  

L’avantage de passer par de grandes entreprises est qu’elles proposent des tarifs négociés. Ce qui est d’autant plus intéressant quand on sait que Paris et sa banlieue sont un des endroits les plus chers en matière d’obsèques (coût moyen en France d’environ 4000 euros). 

Ce que dit la loi en matière de cercueil 

Les conditions d’organisation des obsèques sont régies par la loi, notamment le choix d’un cercueil (articles R2213-25 et R2213-25-1 du Code général des collectivités territoriales de 2018). La loi fixe donc les caractéristiques applicables au cercueil, notamment : 

  • sa résistance ; 
  • son étanchéité ; 
  • sa biodégradabilité ; 
  • sa combustibilité ; 

Dans certains cas (rapatriement de corps, maladies contagieuses, etc.), le cercueil doit impérativement être hermétique, ce qu’on appelle un cercueil zingué, et les parois doivent être d’une épaisseur d’au moins 22 mm. 

Les différents modèles de cercueils 

Il existe deux types de cercueils : en bois ou en carton. Bien qu’un cercueil en carton soit moins cher (environ 500 euros), il est réservé à la crémation.  

Il existe également différentes formes de cercueil : 

  • le cercueil parisien, en forme de losange avec un couvercle plat ; 
  • le cercueil lyonnais, aux formes linéaires avec un couvercle en pente ; 
  • le tombeau au couvercle surélevé ; 
  • le cercueil américain dont le couvercle s’ouvre aux trois quarts. 

Enfin, le prix d’un cercueil est variable (entre 400 et 3500 euros) en fonction des options que vous choisirez et du niveau de personnalisation : 

  • le modèle de cercueil et les matériaux utilisés ; 
  • la taille du cercueil, les modèles XXL sont plus chers ; 
  • les accessoires et ornements, comme le style de poignées, le modèle de plaque funéraire à fixer sur le cercueil (obligatoire depuis 2011), l’ornement intérieur, le niveau de finition (vernis), etc. 

Nous vous conseillons de demander plusieurs devis et de les comparer pour vous faire votre avis. 

(Crédit photo : iStock)

Nous vous conseillons également